L'Ogresse de Paris

mercredi 23 avril 2014

La citation du jour: Charles Perrault

"Je dis loup, car tous les loups
Ne sont pas de la même sorte ;
Il en est d’une humeur accorte
Sans bruit, sans fiel et sans courroux
Mais hélas ! qui ne sait que ces loups doucereux,
De tous les loups sont les plus dangereux."

Charles Perrault, Le petit Chaperon rouge

Gustave Doré

Posté par ogressedeparis à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 18 avril 2014

La citation du jour: Horace

" Songes, devins, sorciers, fantômes imposteurs,
Prodiges, noirs esprits et magiques terreurs."
Horace, Épîtres, livre II

Posté par ogressedeparis à 01:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 17 avril 2014

La citation du jour: Stendhal

"Le chef d'oeuvre de Louis XIV fut de créer l'ennui - au sens originel du mot - de l'exil."

 

Stendhal

 

Jean Garnier, Allégorie à Louis XIV, protecteur des arts et de la science

mercredi 16 avril 2014

La citation du jour: Horace

"Courir au delà des mers, c'est changer de climat, mais non changer de coeur."

 

Horace, Livre I

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Odilon Redon, Réflection

Posté par ogressedeparis à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 13 avril 2014

Joséphine en fleurs au château de Malmaison

Si vous ne connaissez pas encore le charmant château de Malmaison en région parisienne (et dont je vous avais parlé ici) , je vous conseille cette petite exposition pour le printemps. Si celle-ci est modeste, elle n'est est pas moins digne d'intérêt. Le personnage de Joséphine déjà suscite le mystère. Masquée par l'aura et la grandiloquence de Napoléon, on oublie parfois cette femme qui a partagé sa vie. Voici l'occasion rêvée pour faire connaissance avec Joséphine de Beauharnais. 

L'exposition permet d'entrer dans son univers à travers sa passion pour la nature, et plus particulièrement  les fleurs   et les oiseaux (ces derniers accueillant d'ailleurs les visiteurs par leurs cris joyeux dès le vestibule de la demeure). Le parcours est très vivant, et mêle objets d'époque et créations contemporaines. On passe alors de la délicatesse de l'aquarelle, traçant de pâles feuillages sur des herbiers, à l'exhubérance du plumage des oiseaux exotiques qui faisaient l'admiration des visiteurs. Peut être un moyen pour Joséphine de faire renaître en elle  les souvenirs de son enfance créole, passée en Martinique, par le biais de sons, parfums et couleurs.

 

Certains parallèles sont par ailleurs amusants, comme celui de la beauté et la richesse des broderies d'une magnifique robe empire blanche qui a la fois la légereté des pétales et le resplendissement des parures d'un plumage. Cette idée est bien traduite  dans l'installation de formes translucides et aériennes suspendues dans un couloir dont la lumière rosée et tamisée met en valeur des ombres végétales projetées sur les murs. Joséphine ne l'oublions pas est aussi une icône de mode. Cependant, on aurait tort de croire que cet attrait pour les fleurs et les oiseaux est un passe temps frivole. Elle y accorde un soin quasi scientifique et n'hésite pas ainsi à introduire dans ses serres des variétés de plantes venant de terres lontaines. 

On pourra s'imprégner de cette atmosphère en profitant ensuite des  jardins où elle cultivait ses roses. Ou  peut être encore prolonger la visite par celle du musée du Luxembourg. En effet, cette petite exploration se veut  dans la continuité de l'exposition Joséphine qui lui rend hommage à l'occasion du bicentenaire de sa mort. 

 

Pour en savoir plus: http://www.chateau-malmaison.fr/



La citation du jour: Marcel Proust

" Je ne crois pourtant pas qu'elle vous plairait. Elle n'est pas flirt du tout. Vous devez aimer les jeunes filles flirt vous."

 

Marcel Proust, A l'ombre des jeunes filles en fleurs

 

vendredi 11 avril 2014

Vendredi lecture avec Lewis

Le Moine Chef-d'oeuvre du roman gothique anglais, Le Moine (1796) met en scène la déchéance d'un capucin suprêmement vertueux, pris dans les rets d'une tentatrice diabolique. Péchés de la chair, magie noire, visions infernales, transgression, damnation : rédigé par un jeune homme de vingt ans à peine, ce récit sulfureux, où le fantastique se mêle à l'horreur et où le désir règne en maître, créa le scandale avant d'être érigé en objet de culte par des générations d'écrivains. On ne compte plus les romantiques qui, comme Hoffmann, Coleridge et Victor Hugo, s'en inspirèrent ; Charles Dickens alla jusqu'à acheter le manuscrit aux enchères ; André Breton en fit un modèle pour le surréalisme ; et Antonin Artaud, qui en proposa une réécriture libre, salua l'envoûtante « sorcellerie verbale » de Lewis : « Je continuerai à tenir pour une oeuvre essentielle Le Moine, qui bouscule cette réalité à pleins bras, qui traîne devant moi des sorciers, des apparitions et des larves, avec le naturel le plus parfait, et qui fait enfin du surnaturel une réalité comme les autres. »

 

N'oubliez pas de participer à

 

 

Posté par ogressedeparis à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 8 avril 2014

Piano piano

Cher lecteur,

Comme tu l'as sans doute remarqué le blog est peu prolixe en articles, citations ou croquis ces derniers mois. Ne crois pas que je te délaisse ou que je t'oublie, ni que je n'ai plus rien à te raconter. Simplement n'ayant plus d'ordinateur ma connexion avec toi devient très compliquée (même si mon ami le téléphone essaie de donner le change).

Je reviens vers toi dès que je le peux. Et en attendant nos retrouvailles tu peux découvrir quelques croquis d'un nouveau carnet de voyage qui sent bon le rhum et le sable sur la page facebook du blog.

Bien à toi,

L'ogresse de Paris

Posté par ogressedeparis à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 7 avril 2014

La citation du jour: Elizabeth Gilbert

"Je ne voulais rien détruire, ni personne. Je voulais juste m'éclipser discrètement, par la porte de derrière, sans causer d'histoires, sans engendrer de conséquences, et de là courir sans m'arrêter jusqu'au Groenland."

Elizabeth Gilbert, Mange, prie, aime

Posté par ogressedeparis à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 4 avril 2014

La citation du jour: Emily Brontë

"J'ai dans ma vie fait des rêves qui sont restés à jamais gravés en moi et ont modifié ma façon de voir. Ils ont envahi tout mon être, comme une goutte de vin dans l'eau, et altéré la couleur de mes pensées."

 

Emily Brontë, Les hauts du hurlevent, 1847

Wuthering heights, Robert Mc Ginnis

Posté par ogressedeparis à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »