"Je vais dans cette prose milésienne te conter toute une série d'histoires variées et flatter ton oreille bienveillante d'un murmure caressant_ pourvu que tu daignes jeter les yeux sur ce papyrus égyptien, que la pointe d'un roseau du Nil a couvert d'écriture _ et tu t'émerveilleras en voyant des êtres humains changer de nature et de condition pour prendre d'autres formes, puis par un mouvement inverse se transformer à nouveau en eux-même."

APULEE, L'âne d'or ou la métamorphose.