" Peut-être dans les autres zones de la ville où la vie suivait une cadence mieux réglée sur la lumière et l'ombre du ciel, percevait-on ce blêmissement glacé des avenues et ce frileux silence par lesquels s'épuise la puissance nocturne. Mais au carrefour où je me tenais, les feux des cafés, les lettres ardentes des enseignes qui mourraient et renaissaient sur les façades des établissements de nuit, les trompes des voitures, les mouvements du peuple de plaisirs défendaient Montmartre contre les premiers pas du matin."

Joseph KESSEL, La passante du Sans-souci

706px_Vincent_Willem_van_Gogh_043

Vincent VAN GOGH, La Guinguette, terrasse d'un café à Montmartre