challenge_russe





Premier amour,  Ivan Tourgueniev

premier_amour

Un premier amour pour la littérature Russe avec cette petite merveille de pessimisme amoureux de Tourgueniev. L'analyse psychologique est fine et l'on se laisse envoûter comme Vladimir par l'écriture et le personnage ensorcelant de la belle Zénaïde prenant la pose pour son parterre d'adorateurs. L'exaltation des sentiments a une jolie part dans ce court récit  sans pour autant balancer dans la mièvrerie.

4e de couverture:

A seize ans, Vladimir Pétrovitch tombe éperdument amoureux d'une princesse entrevue derrière une palissade. Zinaïda a vingt et un ans et la beauté du diable. Premier amour, premiers tourments. D'abord insouciante et coquette, la jeune fille devient froide, mystérieuse. Vladimir songe à un rival secret. D'étranges soupçons l'envahissent. Mais comment s'y arrêter... Car l'amour est aveugle et Vladimir inconscient du drame qui se prépare.