" Il me semble bien qu'à Paris les gens vivent uniquement d'averbes. Ils sont toujours "justement' sur le point de faire quelque chose, ils seront "naturellement" ravis de venir (...).

 

Françoise SAGAN, Des bleus à l'âme