"   " Si on peut mettre Paris en bouteille" m'a toujours paru le comble de la bêtise, de la dérision et du mépris, parce qu'enfin, si on savait pourquoi on vit, si on savait pourquoi quelqu'un qu'on aime meurt, ou peut être plus bêtement, si on savait pourquoi quelqu'un qu'on aime ne vous aime plus, on en saurait des choses."

 

Françoise SAGAN, Des bleus à l'âme