"Les yeux seuls sont encore capables de pousser un cri"

 

René CHAR, Feuillets d'Hynos (1943-1944)