Il y a des fois comme ça où je me rend compte d'un seul coup, que sans m'en apercevoir j'ai dégagé une thématique commune à mes envies culture du moment. Cela peut se percevoir avec une pulsion d'achats et d'emprunts de livre d'un même auteur, ou d'un pays , avec en plus des films... ou même dans mes croquis où une fois je m'intéresserai davantage aux figures féminines, une autre fois à l'architecture, ou encore aux bijoux....

Une fois n'est pas coutume cette semaine, j'ai choisi une thématique commune à mes billets: le nord et le sud... Je ne saurais vous dire d'où vient cette soudaine lubie. Je ne crois pas à la coïncidence dans cette sélection dont j'ai perçu le fil au moment où j'allais rédiger mes futurs billets.

rose des vents

 

Alors demain je continue dans la lancée et je vais tenter dans les prochains jours de faire un tout cohérent, car je crois qu'il pourrait en surgir quelque chose d'intéressant.

Il y a quelques années, pendant mes études d'hypokhâgne, la notion de déterminisme en cours de géographie m'avais beaucoup interpellée. Cette idée repose sur la théorie que le milieu naturel où l'on naît conditionne notre caractère et notre vie, tout autant que le ferait des facteurs sociaux. Cette idée très contestable semble néanmoins avoir gagné l'inconscient collectif et ressurgir par touches dans certaines oeuvres, films, séries...

Avec Le mariage des moussons, nous avons vu comment il était difficile pour de jeunes indiens influencés par la culture occidentale de continuer à se soumettre à des traditions familiales ancestrales, notamment lorsque le jeune marié vit désormais dans un pays du "Nord " (les Etats Unis).

Aujourd'hui, dans Nord et Sud  nous sommes partis à la rencontre de Margaret qui quitte son sud natal de l'angleterre pour une région du nord industrialisée. Tout au long du roman, des comparaisons sont faites entre le climat et le style de vie des deux régions et de l'influence que cela a sur le caractère de leurs habitants.

Demain, nous nous pencherons sur la série Game of Thrones, qui exploite cette idée que le lieu où l'on nait détermine ce que l'on est.

Puis nous verrons Avec une bonne épouse indienne, le contraste des cultures dans un roman qui pourrait presque être la suite du mariage des moussons...

 

Suivons la rose des vents, poursuivons les allées et venues entre le Nord et le Sud et voyons où cela nous mènera ...