Il vous reste 20 jours pour courir découvrir l'exposition de la Fondation Cartier. Histoires de voir est une exposition prolixe qui permet de voyager à travers les oeuvres d'artistes très différents qui ont souvent en commun d'être auto-didactes. Cela a pour effet de découvrir des créations inhabituelles pour le regard averti, loin des codes qui régissent l'art contemporains on observe un mélange de folklore et de trouvailles personnelles  comme les têtes de jaguars perlées ci-dessous.  Notre regard s'ouvre vers de nouveaux horizons. Certains dessins, proches du chamanisme pourrait être qualifiés de naïfs par les contours épurés ou les couleurs vives. J'ai eu de vrais coups de coeurs pour les peintures indiennes rappelant les peintures sur écorces des aborigènes d'australie ou celles qui par leurs petits points forment presque des broderies. J'ai beaucoup aimé aussi les représentations de villes de Mamadou Cissé :sous formes de quadrillages, elles font  penser aux villes pixelisées de certains jeux vidéos. Mais beaucoup d'autres choses sont à découvrir tant cette exposition est foisonnante et hétéroclite. Cela vaut également la peine de prendre un peu de temps pour regarder les vidéos projetées à la fin de l'exposition qui permet de découvrir les démarches de ces artistes méconnus.

Jusqu'au 21 octobre

Pour en savoir plus