Non vous ne rêvez pas Stonehenge le site mégalithique si mystérieux vient d'être déplacé à Paris. Déplacé? Enfin presque! C'est l'artiste anglais Jérémy Deller qui a installé cette structure gonflable de Stonehenge à échelle 1, dans le jardin des Invalides à l'occasion de la FIAC (dont je vous ai parlé il y a quelques jours). 

Jérémy Deller est un artiste qui s'interesse beaucoup à la culture populaire:  on le retrouve par exemple dans son oeuvre où il a reconstitué les affrontements entre les miniers et les forces de l'ordre (The Battle of Orgreave), ou dans ses expositions de photos et installations où il reprend les codes de la pop culture (Marlon Brando Pocahontas and Me,Our Hobby is Depeche Mode)

cutouthenge1Sacrilège oscille ici entre la pop culture d'un Warhol et le land Art de Robert Morris (qui s'était inspiré de Stonehenge pour son Observatoiree). Ici c'est l'interractivité qui prime et cela commence dàs la découverte de l'oeuvre. Ce trampoline géant à l'allure du site historique intrigue les promeneurs qui, en visite dans le coin ou voisins , aperçoivent de très loin ce  monument incongru dans Paris. L'esplanade des Invalides offre en effet un bel espace pour accueillir l'oeuvres et des allées qui restituent l'ambiance du site mégalitique. Mais ici le lieu de mémoire collective et ancestral est remplacé par une place foisonnante: klaxons des automobilistes d'un côté, rires joyeux des enfants sautant à coeur joie sur l'oeuvre de l'autre.

 

La taille monumentale  impressionne le visiteur au premier abord mais le côté gonflable désacralise le mythe de Stonehenge pour le transformer en attraction. Petits et grands prennent beaucoup de plaisir à courir, sauter, jouer à cache cache, faire des acrobaties dans l'oeuvre et moi non plus je ne me suis pas privée d'ailleurs...  Le sacrilège est là, car aujourd'hui l'accès au vrai Stonehenge par le public est très limité!

 

Si l'oeuvre s'intégre finalement bien aux Invalides, elle n'a pourtant pas été pensée pur ce lieu. C'est une structure nomade qui a été déjà installée en Ecosse dans le cadre du Glasgow International Festival, dans plusieurs villes du Royaume Uni dont Londres pendant les Jeux Olympiques.

Pour la Fiac, le but était de rendre la structure accessible à tous en installant dans l'espace publique une oeuvre qui soit compréhensible par le grand public qui sera sans doute moins enclin à découvrir l'évenement au grand palais que les connaisseurs. Au détour d'une promenade, les gens pourront ainsi découvrir une oeuvre d'art contemporain de manière extrêmement ludique afin peut être d'ouvrir une porte vers d'autres visites ensuite.

Cette oeuvre fait fureur chez les enfants et je la recommande aux enseignants en visite à Paris avec leurs classes ainsi qu'aux familles pour lesquelles c'est un momentde partage festif .

C'est une jolie introduction à l'art contemporain mais aussi à l'histoire qui pourra faire germer d'autres pistes culturelles ou des discussions autour du mystère Stonehenge (observatoire de planètes, monument religieux pour le  solstice d'été ou d'hiver, tombeaux d'archers...).

A faire absolument cette semaine !

 

Stonehenge on tour - Sacrilege by Turner Prize-winning artist Jeremy Deller

 

Pour en savoir plus

Le site sur l'oeuvre Sacrilège

Le site de Jérémy Deller

Le site de la galerie Art concept

Le site de la Fiac