Toute blogueuse branchée lecture qui se respecte doit aller au moins une fois au Salon du livre... Enfin ça c'est l'impression que j'avais depuis quelques temps même si je ne cautionne pas cette idée rassurez vous! J'ai tout de même poussé la curiosité un peu plus loin en partant enquêter sur le terrain, je voulais savoir pourquoi un tel emballement pour ce fameux salon.

 

Première étape, et pas des moindres, sur le stand des Editions naïve: la dédicace des auteurs de la BD Isadora Duncan pour laquelle j'ai eu un vrai coup de coeur (et dont je vous parlerai plus en détail prochainement): Josépha Mougenot et Jules Stromboni... MAGIQUE

dedicace sdl

Et hop un sac personnalisé pour les futures trouvailles... 

sac sdl

 

Une entrée en matière comme celle là,

ça vous donne de bonnes dispositions pour la journée , non?

J'ai flâné côté BD chez Casterman pour découvrir les autres BD illustrées par Jules... Une série sur Sherlock Holmes qui me donne bien envie! 

 

Ensuite, il était impensable que je ne m'attarde pas dans le coin réservé à la Normandie. L'occasion de feuilleter les très beaux livres des Editions des Falaises....

... et d'entamer une jolie discussion avec l'Editrice de Rue du Départ sur le lien entre musique (notamment le jazz et le rock) et les polars noirs.  Elle propose d'ailleurs à ses auteurs d'écrire les paroles d'une chanson qu'ils écouteront pour la première fois lors du festival Les Ancres noires qui se tiendra au Havre en juin.

J'ai succombé à l'achat mais pour le travail alors ça ne compte pas... Je connaissais déjà un peu les éditions Chronique sociale, découvertes pour ma pratique d'art thérapeute avec le livre de Christine Hof

Pour le côté girly un passage éclair aux Editions Milady...  (soit un mélange entre les livres Arlequin et les grandes écrivaines du XIXe) où Elizabeth Aston dédicaçait Les filles de Mr Darcy... que je n'avais pas trop aimé.  Le journal du colonel Brandon n'étant pas si mal, je vais peut être bientôt me laisser avoir par Le journal de Mr Darcy qui permettrait de célèbrer le 200e anniversaire de ce roman. Pour l'instant je résiste encore à l'appel du roman pour midinette!

 

Et puis évidemment des passages par les stands  incontournables livre de poche,  10/18, Gallimard, Actes sud, Seuil, PUF, les collections de livres de musées (rmn,Bourdelle, Beaubourg, Louvre..)...  mais aussi les espaces d'expositions (Titeuf , Les couvertures du livre de poche  ou encore celle du Musée des lettres et des manuscrits que j'ai particulièrement appréciée  ).

 

Et pour finir, l'instant people!

Aperçus des auteurs mais pas que : Nicolas Bedos, ZEP, Nelson Monfort, Jean Teulé, Carlos Ruiz Zafon,  François Bayrou, François Busnel... un mélange improbable, non?

Résultat une journée intense!!! Je suis convaincue par le salon du livre. Je fuis pourtant souvent ce genre d'évenements, notamment à cause des mouvements de foule. J'avais servi d'accompagnatrice pour le Salon du Mariage et la foire de Paris sans que cela ne m'emballe plus que cela... Ici je n'ai pas ressenti cette pression à l'achat mais plutôt une réelle envie de partager la passion de la lecture... Je pense revenir l'année prochaine pour découvrir encore d'autres maisons d'éditions et ces pépites littéraires que l'on a tant de mal à se procurer dans les grandes enseignes culturelles.