31 mars 2013

La citation du jour: Gaskell

" Chez les gens qui en valent la peine, ce manque d'intérêt réciproque est un excellent prélude à l'amitié future, car les bonnes qualités de chacun se révèlent alors de manière naturelle et progressive, offrant d'agréables surprises."   Elizabeth GASKELL, Les confessions de Mr Harrison
Posté par ogressedeparis à 14:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2013

La citation du jour: Estelle Nollet

"Il sourit comme quand on perd au poker, d'une main heureuse, d'un pari trop risqué. Il sourit, désoeuvré."   Estelle Nollet, On ne boit pas les rats-kangourous Georges de La Tour, Le Tricheur à l'as de carreau 
29 mars 2013

Vendredi Lecture avec Elizabeth Gaskell

L’arrivée à Duncombe de Mr Harrison, jeune médecin londonien célibataire, met la gente féminine en émoi. Les jeunes filles revêtent leurs plus belles tenues, leurs mères organisent moult thés, bals et rencontres inopinées. Le village commente chaque fait et geste de ce beau parti qui tente de ne pas commettre d’impair, car le vent tourne vite à Duncombe, l’état de grâce ne dure jamais longtemps…   N'oubliez pas de participer à    Edito post lecture: Encore une histoire signée Elizabeth Gaskell qui nous plonge... [Lire la suite]
28 mars 2013

La citation du jour: Malek Chebel

"Connaître la collusion qui s'organise à cet instant précis, ne pas transiger sur sa problématique: tel sera le sens que deux amants qui se touchent pour la première fois auront à apprécier."   Malek CHEBEL, Psychanalyse des Mille et une nuits
27 mars 2013

La citation du jour: Colette

"Mon petit... mon méchant... Te voilà ... Te voilà revenu... Qu'as tu fait encore? Tu es si méchant... ma beauté."   COLETTE, Chéri  
Posté par ogressedeparis à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
26 mars 2013

La citation du jour: Edith Wharton

  "La mer - il ne l'avait plus revue depuis! Pouvait-il s'y rendre maintenant? Il sentait les vagues rouler autour de lui, les embruns lui pénétrer les poumons."   Edith WHARTON, Sur les rives de l'Hudson Eugène Boudin, Nuages blancs, ciel bleu vers 1854-1859,  
Posté par ogressedeparis à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 mars 2013

Baptême du livre! Visite du Salon 2013

Toute blogueuse branchée lecture qui se respecte doit aller au moins une fois au Salon du livre... Enfin ça c'est l'impression que j'avais depuis quelques temps même si je ne cautionne pas cette idée rassurez vous! J'ai tout de même poussé la curiosité un peu plus loin en partant enquêter sur le terrain, je voulais savoir pourquoi un tel emballement pour ce fameux salon.   Première étape, et pas des moindres, sur le stand des Editions naïve: la dédicace des auteurs de la BD Isadora Duncan pour laquelle j'ai eu un vrai coup... [Lire la suite]
25 mars 2013

Les expos de début 2013

Les jours passent .... et procrastinatrice dans l'âme je reporte l'instant du contre rendu d'expo... Ayant déjà visité l'incroyable musée Dali de Figueras (cliquez ici pour une visite virtuelle), j'avais très peur d'être déçue par l'exposition du Centre Pompidou. Cela n'a pas été le cas du tout. Le parcours chronologique était certes pas très innovateur mais judicieux pour comprendre les créations du génie du surréalisme.  La scénographie qui débutait par une sorte d'igloo permettait de pénétrer dans l'univers de l'artiste... [Lire la suite]
25 mars 2013

La citation du jour... un mot sur la femme ogresse

"Généralement, l'épouse est sympathique et bénéfique: mais il existe aussi des cas où l'être féminin surnaturel est maléfique, incarne l'aspect destructeur de la libido; c'est une ogresse qui peux prendre une apparence séduisante mais dont les instincts mauvais se réveillent vite pour tout détruire, dévorer des cadavres, semer des catastrophes."   Émile DERMENGHEM, Le mythe de Psyché dans le folklore nord africain Magritte, Liaisons dangereuses,1936
24 mars 2013

La citation du jour: Musset

"Ainsi nous revenaient les jours de notre enfance, Et nous parlions déja le langage des vieux; Et ce jeune souvenir riait entre nous deux, Léger comme un écho, gai comme l'espérance."   MUSSET, Sonnet à Madame M.N. Robert Doisneau Baignade à l’étang d’Aubessanges (1955)