07 mars 2013

La citation du jour

"Ils passaient leur vie parmi de bons livres, en compagnie de bons penseurs, de bons compositeurs, écoutant de la musique qui serait toujours bonne et qui n'était que de la bonne musique, et ils ne savaient pas que d'avoir un goût moyen et pire que de n'avoir pas de goût."   Boris PASTERNAK, Le docteur Jivago
Posté par ogressedeparis à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mars 2013

La citation du jour: Marot / Blake

"Comme douleurs de nouvel amassées Font souvenir des lyesses passées: Ainsi plaisir de nouvel amassé Faict souvenir du mal, qui est passé."   Clément MAROT, L'Enfer   William BLAKE
Posté par ogressedeparis à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 mars 2013

La citation du jour

"Les gens qui lui plaisaient - des rebelles pour la plupart - la troublaient et avaient une mauvaise influence sur sa santé. Elle cherchait en eux la vitalité qui les avaient faits indépendants, ou créateurs. Et elle cherchait en vain, car leurs secrets étaient profondément enfouis au fond de luttes enfantines qu'eux mêmes avaient oubliées."   F. Scott FITZGERALD, Tendre est la nuit
Posté par ogressedeparis à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 mars 2013

La citation du jour

"L'art ne vient pas coucher dans les lits qu'on a fait pour lui; il se sauve aussitôt qu'on prononce son nom: ce qu'il aime, c'est l'incognito. Ses meilleurs moments sont quand il oublie comment il s'appelle."   Dubuffet 1960 La vie sans l'homme III, 1960   Le site de la fondation dubuffet à découvrir ici
Posté par ogressedeparis à 11:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 mars 2013

La citation du jour

Quels secrets dans mon coeur brûle ma jeune amie, Âme par le doux masque aspirant une fleur? De quels vains aliments sa naïve chaleur Fait ce rayonnement d’une femme endormie?Paul Valéry, La dormeuse " Kizette endormie " de Tamara de Lempicka.
01 mars 2013

La citation du jour

Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourdeSèmera le rubis, la perle et le saphir,Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourdeOù je hume à longs traits le vin du souvenir ?   Baudelaire, La chevelure Rossetti
Posté par ogressedeparis à 17:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mars 2013

Vendredi Lecture avec Ken Follett

Résumé de l'éditeur: En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... Cinq familles – américaine, russe, allemande, anglaise et galloise – vont se croiser, s’aimer, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire : la Première Guerre mondiale et la Révolution russe. Cette gigantesque fresque dépeint toute la gamme des sentiments humains et dresse une galerie de portraits saisissants. Des personnages exceptionnels, passionnés, attachants, tourmentés,... [Lire la suite]