ou plutôt le passage d'un livre qui fait réfléchir aujourd'hui ...

 

" Hélàs, notre éducation judéo-chrétienne nous a appris qu'aimer les autres est une vertu, mais que s'aimer soi-même est un pêché. Nous nous figurons donc que celui qui s'aime soi-même ne peut pas aimer les autres, que l'amour de soi est synonyme d'égoïsme. Or, non seulement il n'y a pas de contradiction entre les deux, mais l'amour pour les autres se nourrit de l'amour de soi."

 

Lucia ETXEBBARIA, Je ne souffrirai plus par amour

 

Gustave Doré, Marie-Madeleine repentante

 

Pour accompagner le tout... une chanson de Jewel qui va dans ce sens