« J’ai été flatté de vos deux lettres, ayant la plus profonde admiration pour l’art japonais et une grande sympathie pour les Japonais [...] C’est avec le plus grand plaisir que j’ai reçu vos jolies estampes »

Monet, Lettre à Shinaro Yamashuita, Giverny, 19 février 1920

http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/07/02/1050503/images/ressource/Hiramatsu_A15_transparent.gif

Hiramatsu Reiji, Peupliers, 2011, Nihonga