28 février 2014

Vendredi Lecture avec George Sand

J'ai entrepris de relire mes livres préférés, simplement pour me faire du bien, un peu comme lorsqu'on retrouve un vieil ami, après Chocolat amer et les Boucanières c'est Elle et lui qui me redonne la fièvre.   «Elle» est Thérèse Jacques, «lui» est Laurent de Fauvel. Ils sont artistes, s'aiment et partent pour l'Italie... «Elle», c'est bien sûr George Sand, «lui», Alfred de Musset. Vingt-cinq ans après l'aventure de Venise, George Sand revient sur la liaison la plus célèbre et la plus passionnée de la littérature française.... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 février 2014

la citation du jour: Saint John Perse

"Mon cheval arrêté sous l'arbre plein de tourterelles, je siffle un sifflement si pur, qu'il n'est promesses à leurs rives que tiennent tous ces fleuves." Saint John Perse    
Posté par ogressedeparis à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 février 2014

la citation du jour: George Sand

"Que lui ai-je fait, moi qui lui ai donné tant de tendresse et de soins, pour qu'il me propose en guise de remerciement, le désespoir, la fièvre et la mort." George Sans, Elle et lui
Posté par ogressedeparis à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2014

la citation du jour: George Sand

"Que lui ai-je fait, moi qui lui ai donné tant de tendresse et de soins, pour qu'il me propose en guise de remerciement, le désespoir, la fièvre et la mort." George Sans, Elle et lui
Posté par ogressedeparis à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2014

Grace Kelly, le feu sous la glace

Retrouvez cet article sur le nouveau site http://www.ogressedeparis.fr ou en cliquant directement ici 
25 février 2014

la citation du jour: Dante Gabriel Rossetti

" Regardez-moi en face, je suis 'Ce qui aurait pu être' ; Mais on me nomme aussi 'Jamais plus', 'Trop tard', 'Adieu'. "   Dante Gabriel Rossetti, A Roman Widow
Posté par ogressedeparis à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 février 2014

Vendredi Lecture avec Edith Wharton

Parce qu'il existe des livres qui ont un je ne sais quoi qui font que l'on ne s'en lasse pas, je relis (encore et encore) cette petite merveille! " Elles incarnaient "la jeune fille américaine", ce que le monde avait réussi de plus parfait " : pour Mrs St. George, ces cinq jeunes filles fraîchement débarquées à Londres sont un ravissement... Mais pour le petit monde étroit de l'aristocratie anglaise, leur pedigree laisse à désirer, et leurs ambitions paraissent bien vulgaires - et puis quelle idée de fumer et de s'exhiber ainsi... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 19:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 février 2014

La citation du jour: (encore) Edith Wharton

"(Elle) prétend que les choses ne sont jamais aussi noires que je les vois, ni aussi brillantes que je l'espère... Mais je préfère me résigner aux heures sombres que de renoncer à attendre les claires, pas vous? "   Edith Wharton, Les boucanières   Pierre Soulages, Tryptique, février 2009
20 février 2014

La citation du jour: Edith Wharton

"Certes, il n'avait jamais envisagé sérieusement de tenter sa chance avec elle mais il tenait à garder cette image dans son coeur, elle témoignait de l'étendue de ses rêves."   Edith Wharton, Les boucanières  
Posté par ogressedeparis à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 février 2014

La citation du jour: Louis Aragon

"Donne-moi tes mains pour l’inquiétude Donne-moi tes mains dont j’ai tant rêvé Dont j’ai tant rêvé dans ma solitude Donne-moi tes mains que je sois sauvé"   Louis Aragon, Les mains d'Elsa   Brassaï: Pigeondre (mains de Léon-Paul Fargue et Louise de Vilmorin), 1935