Je poursuis la thématique des espaces gratuits et souvent méconnus à découvrir à Paris... Après  l'espace culturel Louis Vuitton, la fondation edf, voici un petit compte rendu de la visite de l'atelier Renault, plus particulièrement de l'espace de sensations investi par Yann Kersalé. 

image

 

L'atelier Renault? Renault comme les voitures? 

Oui! Sur les Champs Elysées, Renault a sa vitrine comme les grandes marques de vêtements de luxe, les chaînes de magasins, mais aussi les marques d'automobile. Et si on pénètre à l'intérieur de l'espace Renault, on y découvre pas seulement des voitures de F1 ou les dernières innovations en matière de roue mais aussi un lieu dėdié à l'art. 

Je suis une grande admiratrice du travail de Yann Kersalé. Un artiste qui a l'art de me faire rêver et de me faire voyager avec ses installations lumineuses. C'est au quai Branly que j'avais découvert son travail à travers l'illumination du jardin de Gilles Clément. J'avais été tellement séduite par cette approche sensorielle et la combinaison avec la pensée du paysagiste que j'en avait même fait mon sujet de mémoire de master. Il m'avait alors reçue sans chichi aucun et beaucoup de gentillesse dans son atelier pour une interview. Cette rencontre avait été merveilleuse pour la jeune étudiante que j'étais. Depuis, dès que je le peux, je vais voir son travail. L'exposition à l'espace Edf m'avait emportée dans un lieu hors du temps. Cette fois c'est à l'atelier Renault que je me suis rendue.

L'oeuvre y est toute petite mais on y retrouve tout ce qui fait la magie de Yann Kersalé. Un jeu de lumière et de matière qui cette fois ci explore la thématique des Quatre éléments. Pour l'eau, on est très proche de la proposition faite à l'espace edf avec des bandes qui font office d'algues dans lesquelles le visiteur vient nager (mais c'est toujours aussi efficace). Pour les trois autres (feu, air, terre) il s'agit de projections sur des surfaces reliefs. 

J'avoue que si la qualité était au rendez vous , j'espérai que cela se poursuive encore un peu. L'espace dédié à l'exposition est vraiment très petit petit. Ou alors j'ai manqué une partie et dans ce cas là un médiateur culturel serait pas mal pour accueillir les visiteurs. 

Donc, en ce qui concerne mon avis sur l'atelier Renault, je dirai que le choix de Yann Kersalé est très judicieux mais la superficie dédié aux expositions un peu ridicule. Quand on a un projet de ce type, je crois qu'il faut se donner les moyens et aller jusqu'au bout de la démarche. Peut être situer l'espace culturel à l'étage par exemple... Il faut dire que bien sûr la belle F1 qui prend beaucoup de superficie n'a aucun intérêt pour moi.

Je reviendrai sûrement par curiosité, en profitant d'un jour où mes pas me conduiront sur les Champs Elysées.