05 juin 2011

Dimanche poétique avec Jules SUPERVIELLE

Les chevaux du temps Quand les chevaux du Temps s’arrêtent à ma porteJ’hésite un peu toujours à les regarder boirePuisque c’est de mon sang qu’ils étanchent leur soif.Ils tournent vers ma face un œil reconnaissantPendant que leurs longs traits m’emplissent de faiblesseEt me laissent si las, si seul et décevantQu’une nuit passagère envahit mes paupièresEt qu’il me faut soudain refaire en moi des forcesPour qu’un jour où viendrait l’attelage assoifféJe puisse encore vivre et les désaltérer.     Tableau de Jean-Louis... [Lire la suite]