02 octobre 2011

Dimanche poétique avec Clément Marot

De sa grande amie   Dedans Paris, Ville jolie,Un jour passant mélancolieJe pris alliance nouvelleA la plus gaie damoiselleQui soit d'ici en Italie.D'honnêteté elle est saisie,Et crois selon ma fantaisieQu'il n'en est guère de plus belleDedans Paris.Je ne vous la nommerai mieSinon que c'est ma grand amie,Car l'alliance se fit telle,Par un doux baiser, que j'eus d'elle,Sans penser aucune infamieDedans Paris.   Les autres poètes du dimanche , c'est ici  
Posté par ogressedeparis à 17:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

11 septembre 2011

Dimanche poétique avec Stéphane Mallarmé

Prose pour des Esseintes Hyperbole! de ma mémoire Triomphalement ne sais-tu Te lever, aujourd'hui grimoire Dans un livre de fer vêtu:   Car j'installe, par la science, L'hymne des coeurs spirituels En l'oeuvre de ma patience, Atlas, herbiers et rituels.   Nous promenions notre visage (Nous fûmes deux, je le maintiens) Sur maints charmes de paysage, O soeur, y comparant les tiens.   L'ère d'autorité se trouble Lorsque, sans nul motif, on dit De ce midi que notre double Inconscience approfondit   Que, sol... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 00:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 septembre 2011

Dimanche poétique avec Tristan Tzara

Pour faire un poème dadaïste   Prenez un journalPrenez des ciseauxChoisissez dans ce journal un article ayant la longueur que vous comptez donner à votre poème.Découpez l'article.Découpez ensuite avec soin chacun des mots qui forment cet article et mettez-les dans un sac.Agitez doucement.Sortez ensuite chaque coupure l'une après l'autre.Copiez consciencieusement dans l'ordre où elles ont quitté le sac..Le poème vous ressemblera.Et vous voici un écrivain infiniment original et d'une sensibilité charmante, encore qu'incomprise du... [Lire la suite]
07 août 2011

Dimanche poétique avec William Blake

    Les autres poètes du dimanche , c'est ici
Posté par ogressedeparis à 00:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 juillet 2011

Dimanche poétique avec Louis Brauquier

Le Bar de l'escale   A quoi penses-tu ? disait-il, - Je pense au golfe de Marseille, - Une angoisse qui se réveille, Un morceau de coeur plein d’exil Bascule dans un trou de larmes. Les panneaux se sont refermés. - Si tu veux, je t’écouterai, La tristesse n’est pas sans charmes. Je n’ose pas me rappeler. Pourquoi ce couchant sans histoire S’arrête-t-il dans ma mémoire Comme une tartane échouée ? Le soir du jour où les Caraques Font leur fête au bord de la mer, Le train bondé de rires clairs Tourna un peu avant l’Estaque, Et... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 00:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 juin 2011

Dimanche poétique avec Victor Hugo

LE PERE ET LA FILLE Elle avait pris ce pli, dans son âge enfantin, De venir dans ma chambre un peu chaque matin. Je l'attendais ainsi qu'un rayon qu'on espère. Elle entrait et disait : "Bonjour, mon petit père !" Prenait ma plume, ouvrait mes livres, s'asseyait Sur mon lit, dérangeait mes papiers et riait; Puis soudain s'en allait comme un oiseau qui passe. Alors je reprenais, la tête un peu moins lasse, Mon oeuvre interrompue, et, tout en écrivant, Parmi mes manuscrits je rencontrais souvent ... [Lire la suite]

12 juin 2011

Dimanche poétique avec Baudelaire

Le balcon Mère des souvenirs, maîtresse des maîtresses, Ô toi, tous mes plaisirs ! ô toi, tous mes devoirs ! Tu te rappelleras la beauté des caresses, La douceur du foyer et le charme des soirs, Mère des souvenirs, maîtresse des maîtresses ! Les soirs illuminés par l'ardeur du charbon, Et les soirs au balcon, voilés de vapeurs roses. Que ton sein m'était doux ! que ton cœur m'était bon ! Nous avons dit souvent d'impérissables choses Les soirs illumines par l'ardeur du charbon. Que les soleils sont beaux dans les chaudes... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 juin 2011

Dimanche poétique avec Jules SUPERVIELLE

Les chevaux du temps Quand les chevaux du Temps s’arrêtent à ma porteJ’hésite un peu toujours à les regarder boirePuisque c’est de mon sang qu’ils étanchent leur soif.Ils tournent vers ma face un œil reconnaissantPendant que leurs longs traits m’emplissent de faiblesseEt me laissent si las, si seul et décevantQu’une nuit passagère envahit mes paupièresEt qu’il me faut soudain refaire en moi des forcesPour qu’un jour où viendrait l’attelage assoifféJe puisse encore vivre et les désaltérer.     Tableau de Jean-Louis... [Lire la suite]
22 mai 2011

Dimanche poétique avec Maurice Carême

L’école était au bord du mondeL’école était au bord du temps.Au dedans c’était plein de rondes Au dehors plein de pigeons blancs. On y racontait des histoiresSi merveilleuses qu’aujourd’hui Dès que je commence à y croireJe ne sais plus bien où j’en suis.Des fleurs y grimpaient aux fenêtres Comme on n’en trouve nulle part, Et dans la cour gonflée de hêtres Il pleuvait de l’or en miroirs Sur les tableaux d’un noir profond,voguaient de grandes majuscules Oui, de l’aube au soir nous glissionsvers de nouvelles péninsules. L’école était au... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 01:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 mai 2011

Dimanche poétique avec D.H. LAWRENCE

Phénix   Es-tu prêt à être effacé, nul, anéanti, à n'être rien? Es-tu prêt à n'être rien? Perdu dans l'oubli?   Sinon, jamais vraiment tu ne changeras.   Le phénix ne retrouve sa jeunesse que s'il est brûlé, brûlé vif, jusqu'à se faire chaude et floconneuse cendre. Alors le frêle remuement d'un frêle être nouveau dans le nid au duvet léger comme cendre qui vole montre qu'il a retrouvé pareil à l'aigle sa jeunesse, Immortel oiseau   Derniers Poèmes, 1931, traduction de Roger Munier, Cahier de... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 14:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,