08 mai 2011

Dimanche poétique avec Paul et Camille CLAUDEL

                              Envoi   Vous restez vous, et nous sommes à bord, et la planche entre nous est retirée. Il n'y a plus qu'un peu de fumée dans le ciel, vous ne nous verrez plus avec vous. Il n'y a plus que le soleil éternel de Dieu sur les eaux qu'il a crées. Nous ne reviendrons plus vers vous.   Paul CLAUDEL   L'âge mûr, Camille Claudel, Musée d'Orsay,... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 16:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 mai 2011

Dimanche poétique avec Apollinaire

Mai Le mai le joli mai en barque sur le Rhin Des dames regardaient du haut de la montagne Vous êtes si jolies mais la barque s'éloigne Qui donc a fait pleurer les saules riverains Or des vergers fleuris se figeaient en arrière Les pétales tombés des cerisiers de mai Sont les ongles de celle que j'ai tant aimée Les pétales flétris sont comme ses paupières Sur le chemin du bord du fleuve lentement Un ours un singe un chien menés par des tziganes Suivaient une roulotte traînée par un âne Tandis que s'éloignait dans les vignes rhénanes... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 22:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 avril 2011

Poésie du dimanche avec Van Gogh et Odilon-Jean Périer

Ton visage est le mot de la nuit étoilée Un ciel obscur s'ouvre lentement dans tes bras Où le plaisir plus vain que la flamme argentée Comme un astre brisé brille et tremble tout basVivante, conduis-moi dans ce nocturne empire Dont l'horizon mobile enferme notre amour. Je touche un paysage ; il s'éclaire, il respire Et prend quelque couleur sans attendre le jour.Que de choses j'apprends au défaut de tes larmes Sur le point de me perdre où tu m'as précédé, Mais enfin je renonce à détourner tes armes. Je reconnais un corps que je dois... [Lire la suite]
17 avril 2011

Dimanche poétique avec Robert Desnos

LA FOURMI Une fourmi de dix-huit mètres Avec un chapeau sur la tête, Ça n'existe pas, ça n'existe pas. Une fourmi traînant un char Plein de pingouins et de canards, Ça n'existe pas, ça n'existe pas. Une fourmi parlant français, Parlant latin et javanais, Ça n'existe pas, ça n'existe pas. Eh! pourquoi pas?   Robert DESNOS
Posté par ogressedeparis à 00:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 avril 2011

Dimanche poétique, sur les bords de Seine avec Victor Hugo

Demain, dès l'aube   Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends. J'irai par la forêt, j'irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, Et quand j'arriverai, je... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 14:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 avril 2011

Dimanche poétique par Eluard et Matisse

  Les poissons, les nageurs, les bateaux Transforment l’eau. L’eau est douce et ne bouge Que pour ce qui la touche. Le poisson avance Comme un doigt dans un gant, Le nageur danse lentement Et la voile respire. Mais l’eau douce bouge Pour ce qui la touche, Pour le poisson, pour le nageur, pour le bateau Qu’elle porte Et qu’elle emporte.   Paul ELUARD     MATISSE, Polynésie, La mer, 1946
Posté par ogressedeparis à 00:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 mars 2011

Le printemps des poètes

                                  Confiance   Ils s'aiment en silence, et leur coeur se consume; En attendant toujours l'instant qui doit venir. Ils souffrent, mais pourtant ils n'ont pas d'amertume, Ils savent que demain leur tourment va finir.   Ils savent que demain les Heures merveilleuses Viendront sonner pour eux la fête de l'Amour Et qu'Elles... [Lire la suite]
13 mars 2011

Dimanche poétique

Corrido pour A et L Mai 1946   Tout seul allait le petit Cerf triste, à l'abandon, blessé mais chez Arcady et Lina il put enfin se réfugier   Quand le Cerf s'en reviendra requinqué, joyeux, soulagé, les blessures de son corps meurtri enfin auront été gommées   Merci mes enfants bien-aimés, de tout coeur, pour votre appui dans la forêt  qu'habite le Cerf enfin le ciel s'est éclairci Frida Kahlo par Frida Kahlo, Lettres 1922-1954   Le Cerf Blessé  (1946)   Les autres poètes du... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 00:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 février 2011

Dimanche poétique par Frida Kalho

                Corrido   "Vous, les fils du grand matin! même si vous êtes bien loin, je vous passe le bonjour à la mode de chez nous.   Il va falloir travailler dur et faire couler la peinture pour en vendre aux sales gringos et gagner plein de pesos.   Et surtout amusez-vous avec les filles de chez nous. Faudrait pas rater le coche, ce serait vraiment trop moche.   Je vous tire ma révérence, mais en dépit de mon... [Lire la suite]
20 février 2011

Dimanche poétique, avec Rimbaud

Le dormeur du val   C'est un trou de verdure où chante une rivière,Accrochant follement aux herbes des haillonsD'argent ; où le soleil, de la montagne fière,Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant commeSourirait un enfant malade, il fait un somme :Nature, berce-le chaudement : il a froid.Les... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 14:11 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,