11 juillet 2013

Le poème du jour: George Eliot

Juste ciel, de quelle chère frugale Se nourrit mon amour! Une touche, un rayon, aussitôt en cavale, Une ombre au loin qui court.   Le songe d'un souffle qui pourrait s'approcher; Une note à l'écho contenu, La pensée que quelqu'un pourrait me trouver cher, Le lieu où l'on a été connu,   Le frisson d'une crainte qui détale, Une faute qui ne vint pas au jour... Juste ciel, de quelle chère frugale Se nourrit mon amour!   Dante Gabriel Rossetti ,Writing on the Sand 1859British Museum

04 juillet 2013

La citation du jour: William Blake

"L'amour cherche à se plaire à lui seul, A soumettre l'autre à son plaisir, Il se réjouit qu'autrui perde ses aises, Et forge un enfer au mépris du ciel."   William Blake, Chants de l'expérience
Posté par ogressedeparis à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 juillet 2013

La citation du jour: George Eliot

"Pourtant, une fois née l'intimité que crée un sentiment de gêne mutuelle, où chacun a l'impression que l'autre éprouve quelque chose, son effet ne peut plus se dissiper. Parler du temps qu'il fait ou d'autres sujets de conversation convenables risque d'apparaître comme un vain subterfuge et l'o ne peut guère recouvrer l'aisance du comportement tant qu'on n'a pas franchement reconnu une fascination réciproque... qui, bien entendu, n'implique rien de profond ni de sérieux." George Eliot, Middlemarch   Evelyn De Morgan, The... [Lire la suite]
18 mai 2012

Vendredi lecture avec George Eliot

Middlemarch (1871-1872) est sans doute le plus beau roman de George Eliot, en tout cas son roman le plus complet (le sixième sur sept). Deux intrigues sentimentales principales, l'histoire des deux mariages de Dorothea et le mariage malheureux de Lydgate, jeune médecin ambitieux, avec la vulgaire Rosamond Vincy, se détachent sur un fond foisonnant de personnages et d'événements, d'épisodes intéressants, amusants, émouvants. Un des charmes de George Eliot est dans cette surabondance de détails. Nous avons fait figurer en préface un... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 avril 2012

Vendredi lecture avec George Eliot

N'oubliez pas de participer à
Posté par ogressedeparis à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avril 2012

Vendredi Lecture avec George Eliot

  Daniel Deronda (1876) est le dernier roman de George Eliot, la plus grande romancière de l'époque victorienne, connue pour ses positions féministes et la profondeur de ses analyses psychologiques. George Eliot ne s'y limite plus à l'exploration d'un microcosme géographique et social, mais présente des catégories sociales nouvelles, tout en s'ouvrant largement sur le monde. Située dans un passé proche du temps de la narration, l'histoire est traversée par les mouvements nationalistes de l'époque. Ce roman moderne et... [Lire la suite]
Posté par ogressedeparis à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 avril 2012

La citation du jour

" Elle se réjouissait de se sentir exceptionnelle; mais son horizon était celui des romans comme il faut, où l'âme de l'héroïne, qui s'épanche sur son journal intime , est remplie de puissance vague, d'originalité etde révolte générale, tandis que sa vie évolue exclusivement dans le monde élégant; et si elle s'égare dans un marécage, le pathétique tient en partie, si l'on peut dire, au fait qu'elle porte ses souliers de satin."   George ELIOT, Daniel Deronda   DANIEL DERONDA