09 octobre 2013

La citation du jour: Milan Kundera

" Il s'approcha. Un immense bonheur se répandait en lui parce qu'il l'avait enfin trouvée et qu'il pouvait être avec elle. Il s'assit à coté d'elle, il lui dit quelques mots, et elle lui dit quelques mots à son tour. Elle irradiait le calme. Les mouvements de sa main étaient lents et souples. Toute sa vie il avait eu le désir de ces gestes paisibles. C'était ce calme féminin qui lui avait manque toute sa vie."   Milan Kundera, L'insoutenable légéreté de l'être   Doisneau,  Le baiser du Pont Neuf, 1950  

13 février 2011

La citation du jour

"Comme je l'ai déjà dit, les personnages ne naissent pas d'un corps maternel comme naissent les êtres vivants, mais d'une situation, d'une phrase, d'une métaphore qui contient en germe une possibilité humaine fondamentale dont l'auteur s'imagine qu'elle n'a pas encore été découverte ou qu'on n'en a encore rien dit d'essentiel." KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
21 janvier 2011

La citation du jour

"Le roman n'est pas une confession de l'auteur, mais une exploration de ce qu'est la vie humaine dans le piège qu'est devenu le monde." KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
Posté par ogressedeparis à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2011

La citation du jour

"Le fleuve coule de siècle en siècle  et les histoires des hommes ont lieu sur la rive. Elles ont lieu pour être oubliées demain et que le fleuve n'en finisse pas de couler." KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
Posté par ogressedeparis à 00:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2010

La citation du jour

""Depuis l'enfance, elle voyait dans le livre le signe d'une fraternité secrète. Quelqu'un qui avait une bibliothèque pareille ne pouvait pas lui faire de mal." KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
Posté par ogressedeparis à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 novembre 2010

La citation du jour

"Elle cherche une issue pour sortir du labyrinthe. Elle sait qu'elle lui pèse: elle prend les choses trop au sérieux, elle tourne tout au tragique, elle ne parvient pas à comprendre la légèreté et la joyeuse futilité de l'amour physique." KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
Posté par ogressedeparis à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2010

La citation du jour

"L'amour commence par une métaphore. Autrement dit: l'amour commence à l'instant où une femme s'inscrit , une parole dans notre mémoire poétique." KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
Posté par ogressedeparis à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 novembre 2010

La citation du jour

"Elle le regardait avec amour, mais elle redoutait la nuit qui allait venir, elle avait peur de ses rêves, sa vie était coupée en deux. La nuit et le jour se disputait le pouvoir sur elle." KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'êtreRené MAGRITTE, La page blanche
15 octobre 2010

La citation du jour

"Elle voudrait apprendre la légèreté! Elle voudrait qu'on lui apprenne à ne plus être anachronique !" KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
Posté par ogressedeparis à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 octobre 2010

La citation du jour

"Elle voudrait apprendre la légèreté! Elle voudrait qu'on lui apprenne à ne plus être anachronique !" KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être
Posté par ogressedeparis à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,