Pour mieux comprendre le Northanger Abbey de Jane Austen...

 

msyrères d'udolphe

Passages secrets et longs couloirs, souterrains, cryptes où l’héroïne déambule à la lumière d’une chandelle vacillante, rideau qui révèle une mystérieuse vision, le roman d’Ann Radcliffe baigne dans une atmosphère de pénombre, de nuit. Même en son début où l’on suit, depuis Toulouse jusqu’à Venise, la jeune Émilie confiée à la tutelle de sa tante et de son mari malfaisant, la nature exaltée et vertigineuse recèle ruines, chemins de crêtes où s’entraperçoivent des ombres. Dans les labyrinthes angoissants du château d’Udolphe, Émilie, héroïne fragile, isolée, cède aux doutes, affrontant une réalité fluctuante. Elle y décèle des nuances fantomatiques, puisant dans sa détresse des visions qui assombrissent sa condition désespérée. L’au-delà n’est jamais manifeste, il affleure, il se diffuse, installant une ambiance onirique, pesante. Les Mystères d’Udolphe est le roman gothique par excellence.

 

N'oubliez pas de participer à